la chondrodysplasie - Elevage de Malamutes d'Alaska Of Selawik River

Aller au contenu

Menu principal :

la chondrodysplasie

La santé

La chondrodysplasie (CHD)

J'ai écrit ce texte à partir d'ouvrages (The complete Alaskan Malamute Riddle and Seeley) et d'échanges avec Dan Anderson , Robin Haggard .Je décris aussi
ma propre expérience avec Héra , le cas de Jackson au Canada et l'histoire de Rocky


un peu d'histoire


La chondrodysplasie est une maladie génétique qui touche le Malamute de l'Alaska . Son apparition entraîne un retard dans la formation osseuse proche du cartilage . Elle se traduit par un cintrage des membres antérieurs , un élargissement du carpe ou du poignet et par la déviation latérale des pattes avant .




Antérieurs de Rocky




Des cas de chondrodysplasie commencent à être connus des vétérinaires vers l' année 1964 . En 1967 ,un élevage de Malamutes est mis en place à Pullman , une université près de Washington . D'autres élevages ont été crées , notamment à l'université de Guelph dans l'Ontario . L'Alaskan Malamute Club Of America s'est intéressé trés sérieusement au problème en 1970 . Il a mis en place un programme sans précédent .

Un comité en charge de ce programme est formé. M et Mme Dowdy en faisient partie . Mme Linda Dowdy a travaillé sans relâche pour établir un modèle mathématique sur lequel les pedigree pourraient être évalués . Le docteur vétérinaire Georges Padgett spécialiste en génétique
l'a aidée à mettre au point une méthode de calcul des probabilités .

Il fallait tout d'abord mettre en évidence le mode de transmission et c'est à Guelph que celui-ci sera établi à partir de mariages de chiens atteints comme étant du mode récessif autosomal .

Un calcul de probabilités est instauré pour attribuer un pourcentage de risque . Il est attribué une certification provisoire au Malamute qui s'avère présenter un pourcentage de risque de 6,25% ou moins . Les Malamutes dépassant ce pourcentage devront être soumis à un test-breeding pour obtenir la certification .
Ce système a fonctionné jusqu'en fin 2012 , date à laquelle le comité de la CHD de l'Alaskan Malamute Club Of America a décidé qu'il n'était pas fiable et que l'on devait attendre qu'un test génétique soit mis au point pour déterminer les porteurs d'une manière certaine . La certification est donc abandonnée.


Les cas de chondrodysplasie étant devenus trés rares personne n'avait songé à relancer la recherche à ce sujet .Le système de certification semblant bien rôdé on s'appuyait dessus sans se poser de questions . On a même fini par oublié qu'il ne s'agissait pas d'un test fiable mais qu'il se basait uniquement sur des statiques et des probabilités . En 1993 , on ne calcule plus les pourcentages . Les Malamutes issus de reproducteurs certifiés étaient automatiquement certifiés. Aussi incroyable que cela puisse paraître , toute recherche au sujet de cette affection avait été interrompue .


Voici trois Malamutes de la même portée présentés au public lors d'une nationale d'élevage . Le comité d'occupant de la CHD pour l'AMCA était soucieux d'informer les éleveurs et les propriétaires de Malamutes au sujet de cette affection.





crédit photo: Dan Anderson





Qu'en est-il de nos jours ...



On se croyait à l'abri de cette maladie que l'on avait relègué au passé , les éleveurs du continent américain se fiaient à la certifiacation et en Europe aucun cas avéré n'avait jamais été signalé .
Jusqu'à ce jour de printemps 2009 où l'on découvre qu'une petite femelle de 4 mois du nom de Héra semble présenter tous les signes de la CHD .
Mais comment était-ce possible ? Aucun cas de chondrodysplasie n'avait été répertorié en Europe depuis que ce chien avait été introduit !
S'agissait-il vraiment de CHD ? Avait-on affaire à un gène mutant ?
Je contacte des éleveurs , des responsables de club dans certains pays d'Europe mais la réponse est toujours la même : aucun cas n'a été signalé .
Le problème était que dans le cas d'Héra les radiographies ne pouvaient plus donner lieu à interprétation car elle était trop âgée . Il existait bien un test sanguin mais il s'est avéré qu'il n'était pas concluant .



Héra âgée d'une quinzaine de jours



les antérieurs d'Héra à 6 mois


Héra 13 mois

Force est de constater que le seul moyen de savoir si Héra  est bien atteinte de chondrodysplasie , est de tenter un test breeding avec un chien atteint de cette maladie . Si tel est le cas tous les chiots de la portée seront atteints .

En Mai 2010 , Héra est envoyé aux Etats-Unis dans une famille d'accueil . En Février 2011 , elle est inséminée avec la semence congelée d'un chien atteint .

Fin Mars 2011 , naissent les "Flower Girls " Pansey et Posey à l'issue d'une césarienne. Tous les yeux sont tournés vers l'évolution de ces deux petits chiots . Il fallait attendre cinq semaines pour connaître enfin le verdict . Posey et Pansey ont été radiographiées à l'âge de cinq semaines et le Dr Sand , vétérinaire spécialiste se prononça : les deux chiots étaient atteints de CHD .
Faire naître des chiots malades est une lourde responsabilité et implique une éthique et un suivi sans ambiguïté . Posey et Pansey sont aujourd'hui placées dans des familles qui leur offrent une vie de chien de famille .




Pansey une des flower girls à l'âge de 4 semaines



les flower girls à l'âge de 7 semaines


Et voilà le débat autour de la chondrodysplasie relancé . Mais , à ce moment là , la certification n'est pas remise en cause .

Il est trés difficile d'avoir la certitude qu'un Malamute dont les antériers sont déformés , est atteint de chondrodysplasie . Seules les radios prises sur des chiots prises entre 5 et 12 semaines peuvent être significatives . Les déformations des antériers peuvent avoir des causes multiples .

Et au printemps 2012 , un autre cas est signalé au Canada . Là encore c'est l'éleveuse elle-même qui donne l'information . Ce deuxième cas va ébranler les rouages de ce système qui semblait si bien huilé . Le pedigree du chiot atteint ne comporte que des ancêtres certifiés et au pourcentage de risque relativement bas .







Jackson , le chiot né au Canada en 2012 à l'âge de 4 mois et demi


                     

                                                                                                                                                                  Jackson à l'âge d'un an est atteint de CHD   


      

Junior son frère de portée au même âge n'est pas atteint                                     

                       


Ces deux photos montre combien il est difficile de reconnaître qu'un Malamute est atteint de CHD ou d'autre chose . Le fait que la portée de Jackson ait été radiographiée avant les douze semaines a permis de déterminer quel était les chiots atteints .
En l'occurence dans ce cas , il n'y en avait qu'un , Jackson . Je tire mon chapeau à cette éleveuse qui n'a pas craint de déclarer qu'elle avait produit un chiot atteint . C'est tout à fait le genre d'attitude qui fait avancer les choses .

Une recherche est actuellement en cours dans un laboratoire finlandais . Les chercheurs semblent se heurter au manque de prélèvements sanguins pour pouvoir travailler de manière efficace .
Il faut savoir qu'en matière de recherche sur les tests génétiques , les chercheurs ont , bien sûr , besoin de financement mais ils aussi besoin de matériaux tel que les prélèvements sur des chiens atteints et des chiens porteurs .
Les tests génétiques sont des outils trés précieux pour les éleveurs .






Chondrodysplasie n'est pas automatiquememt "nanisme"


et voici Rocky . Sa propriétaire m'a gentiment autorisée à vous parler de lui . Rocky était un grannd chien , seule la déformation des antériers nous révèle sa maladie .





La CHD est souvent associée avec une forme de nanisme , d'ailleurs les américains appellent les chiens atteints "dwarf" (nain)  mais ce n'est pas toujours le cas . Comme nous pouvons le voir Rocky est un "grand " spécimen .




Voici Rocky et sa copine



Rocky le chien clown !


Crédit photos Rocky ( Jacky Wyandt )

Mis à part le fait qu'il ne peuvent pas tracter les chiens chondrodysplasiques peuvent avoir une vie normale . Rocky a eu la chance de trouver une famille aimante qui a partagé sa vie .

Maintenant , nous n'avons plus qu'à espérer que le test génitique soit rapidement découvert  En effet , cela permettrait aux éleveurs de travailler en toute sérénité et à la race de voir disparaître cette affection.





Judith Gogibus











 
Retourner au contenu | Retourner au menu